CHU de Constantine: un grand pas franchi dans le prélèvement d’organes sur donneur en état de mort encéphalique

APS 26 mai 2019

CONSTANTINE – Un grand pas dans le domaine de prélèvements d’organes sur donneur en état de mort encéphalique a été franchi au centre hospitalo-universitaire, CHU-Benbadis de Constantine avec un prélèvement multi-organes réussi, a relevé dimanche, Dr Hichem Makhloufi, anesthésiste réanimateur des urgences chirurgicale au CHU Benbadis et membre de l’Agence nationale des greffes (ANG).

« La réussite de ce prélèvement multi-organes (reins et foie NDLR) effectué à la fin de la semaine passée sur donneur en mort cérébral, une première  en Algérie intervient après 4 ans de persévérance et 28 tentatives », a précisé le praticien au cours d’une conférence de presse animée par des membres du staff médical qui a conduit cette opération de prélèvement et en présence du directeur général du CHU-Benbadis, Djamel Benyessâad.

Il a dans ce contexte, salué les efforts déployés des staffs médical et paramédical du CHU-Benbadis dans la célérité de leur action et l’accompagnement de la famille du donneur.

De son côté, Dr. Omar Boudahane, médecin chef au service de réanimation médicale du CHU-Benbadis, saluant la générosité de la famille du donneur un homme en mort cérébral, âgé de 59 ans, a précisé que ce prélèvement constitue « une réussite dans le domaine médical en Algérie ».

Le prélèvement a été réalisé par une équipe médicale pluridisciplinaire algérienne, composée de spécialistes en chirurgie, en neurologie, en médecine légale, en chirurgie et en imagerie médicale, dans une intervention qui a duré 18 heures, a précisé le médecin.

Il a également souligné que tous les moyens matériels ont été mobilisés pour prélever et transporter

dans les meilleures conditions et dans la même journée les trois organes vers l’hôpital militaire Abdelali-Benbaâtouche de Constantine, le CHU de Batna et l’établissement hospitalier spécialisé (EHS) d’Alger, pour des opérations de greffe au profit de trois (3) malades, valorisant la coopération fructueuse entre les staffs du CHU Benbadis et l’ANG.

De son côté, le directeur général du CHU, Djamel Benyessâad, a chaleureusement salué ses équipes médicale et paramédical, les membres de l’ANG assurant que ce prélèvement multi-organes augure « une nouvelle étape dans le don d’organes sur personnes décédées, une œuvre méritoire, altruiste et désintéressée ».

Le dernier prélèvement d’un organe à partir d’un donneur mort a été effectué  au CHU-Benbadis en 2002 rappelle-t-on.

Selon Dr Makhloufi, actuellement près de 25.000 insuffisants rénaux sont recensés en Algérie dont près de 16.000 attendent une greffe hépatique (foie).

Archives

octobre 2019
D L M M J V S
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Participez au sondage

sondage